Construire le MVP d’une startup avec WordPress

La création d’une startup est un parcours du combattant. L’une des premières étapes consiste à créer un Produit Minimum Viable (MVP en anglais) afin de tester le concept et de commencer à travailler dessus. Bonne nouvelle, WordPress est suffisamment flexible pour permettre la création de divers types de plateformes souvent représentées dans l’univers des startups. Mieux encore, les coûts peuvent être sensiblement réduits car certaines fonctionnalités existent déjà sous forme d’extensions gratuites, qui ne nécessite pas d’avoir une équipe dédiée au développement.

Cet article fait écho à la conférence « Créer le MVP d’une startup avec WordPress, c’est possible ! » que j’ai animé au WordCamp Paris 2018. (à noter : la vidéo de la conférence sera ajoutée dès qu’elle sera publiée)

Qu’est-ce qu’un MVP ?

MVP proviens du terme anglais « Minimum Viable Product », autrement dit « Produit Minimum Viable » (PMV). L’approche provient de la méthodologie Lean Startup consistant à tester, mesurer, analyser et ré-itérer. Une mauvaise approche consisterais à vouloir créer dès le début le produit final. Cela nécessite un effort trop important pour obtenir un feedback utilisateur beaucoup trop tard.

comment construire un MVP
Comment construire un MVP

Dans l’hypothèse d’une startup souhaitant commercialiser une voiture, l’approche MVP consiste à savoir que la construction de la voiture est l’objectif final, la VISION ! Pour atteindre cet objectif, l’entrepreneur doit prendre du recul et identifier qu’il gère une industrie du transport de personne. Son premier produit pourrait être de concevoir une planche à roulette. La commercialisation de ce premier produit permet d’obtenir des premiers clients, des premiers retours utilisateurs, un savoir-faire dans l’équipe, et un début de chiffre d’affaire. La réussite permettra de créer des produits plus abouti au fil du temps. S’il y a un échec, celui-ci sera minimisé et permettra de mieux comprendre le marché.

Un exemple type est par exemple l’entreprise SpaceX dont la vision est d’envoyer des humains sur Mars. Cet objectif est trop prometteur actuellement, mais en attendant l’entreprise a créée des prototypes, commercialisé ses services pour mettre en orbite des satellites, … Ces étapes intermédiaires font progresser les connaissances dans l’espoir de réussir l’atteinte de la vision de l’entreprise.

Exemples types

Quelques exemples de MVP célèbres permettent de bien comprendre leur utilité dans des contextes concrets.

Exemple n°1 : Buffer

Buffer est un outil de gestion sur les réseaux sociaux. Leur première hypothèse consistait à créer un outil d’envoi planifié de tweets sur Twitter. Ils ont créé un site web très basique pour présenter l’outil. Sur la page « offres et tarification », lorsque les visiteurs cliquaient sur le bouton « S’inscrire« , alors une page s’affichait avec le message suivant :

« Désolé, mais vous arrivez trop tôt, le service n’est pas encore tout à fait terminé, laissez nous votre email, nous vous préviendrons dès que le service sera disponible ».

En réalité, il n’y avait absolument RIEN de commencé ! Cela leur a juste permis de mesurer le nombre de visiteurs qui étaient prêts à s’abonner à un tel service. Les bons résultats leur a permis de comprendre qu’il y avait un marché pour ce type de produit, et donc de réellement commencer les développements du produit.

Le savez-vous : en une demi-journée il est possible d’acheter un nom de domaine et d’installer un site WordPress avec une extension pour collecter des emails !

Exemple n°2 : Zappos

Zappos est un site de vente en ligne créé en 1999, initialement spécialisé dans la vente de chaussure. Pour prouver le concept, le fondateur s’est rendu dans une boutique physique de chaussure, et a demandé la permission de photographier chaque modèle pour son site web.

Il a créé un site web basique sur lequel il ajoutait les photos et le descriptif des chaussures. Le bouton d’ajout au panier était en réalité relié à un formulaire de contact. Le fondateur recevait donc les commandes par email et se débrouillait pour récolter l’argent, acheter les chaussures dans le magasin physique pour ensuite les expédier par voix postale.

C’est aussi simple que ça. Sans aucun stock, son site web basique s’est comporté comme un MVP lui permettant de commencer son activité.

Bonne nouvelle : de nos jours il est possible de créer un site WordPress avec une extension WooCommerce pour commencer un site e-commerce.

Exemple n°3 : Groupon

Groupon est un site qui propose des coupons de réduction pour achat groupé dans des petits commerces locaux. Iils ont commencé le projet en négociant un achat groupé dans la pizzeria du quartier. La liste de leur 50 premiers inscrit n’était alors qu’une simple feuille papier remplie en démarchant les contacts du quartier.

Fort de ce premier succès, ils ont créé simplement un blog WordPress sur lequel ils publiaient les coupons de réduction négociés auprès d’autres business, tout en envoyant une newsletter aux membres.

Cette histoire est fabuleuse car ils ont concrètement utilisé un blog WordPress, mais ce qui est encore plus puissant c’est que le site actuel de Groupon pourrait toujours fonctionner sur WordPress, car les coupons peuvent être des types de contenus personnalisés (Custom Post Type) sur WordPress.

Quels projets de startup sont compatibles ?

Est-ce que tous les projets numériques peuvent être conçus sur la base d’un site WordPress ? Pour le savoir, j’ai personnellement analysé 100 projets issus du site lespepitestech.com. Ce dernier publiant chaque jour plusieurs projets entrepreneuriaux provenant de la French Tech. Sur 100 projets, 45 d’entre eux peuvent être conçus avec WordPress. Bien entendu, cette vision est subjective et proviens de l’interprétation d’un développeur. Mais cela donne une idée grossière des possibilités de WordPress, même si l’échantillon est petit.

Projets compatibles WordPress
Projets compatibles WordPress

A titre informatif, voici une synthèse des catégories de projets :

  • Compatible WordPress : plateforme de mise en relation, gestion de communauté, tableau de bord, e-commerce, crowdfunding, média …
  • Non compatible WordPress : application mobile, chatbot, réalité virtuelle, fintech, objet connecté (IoT), haute technologie, drone …

WordPress est facilement extensibles

Il y a actuellement plus de 50.000 extensions disponibles gratuitement sur le répertoire officiel de WordPress.org. C’est tout d’abord une excellente nouvelle pour tout porteur de projet cherchant à enrichir les fonctionnalités de bases de WordPress, sans aucun développement sur mesure. Mais ce chiffre est par ailleurs un indicateur prouvant sans nul doute que ce CMS est facilement extensibles, que la communauté est très active et favorable l’ajout de plugins.

La documentation pour les développeurs est riche et les fonctions sont bien conçues. Des fonctions indispensables à de nombreux projets existent déjà : un espace membre, un tableau de bord, …

De ce fait, WordPress peut se comporter tel un framework !

Quels plugins peuvent vous aider ?

Résumons quelques extensions très utiles pour étendre les fonctionnalités et créer rapidement des applications web relativement poussées.

  • Custom Post Type UI : création de contenu de type personnalisé directement depuis le tableau de bord de WordPress.
  • Pods : idem
  • Advance Custom Fields : ajout de taxonomie complémentaire, avec facilité, sur les pages et divers contenus d’un site.
  • Toolset Types : idem
  • The Event Calendar : extension pour créer un calendrier d’événements
  • bbPress : gestionnaire d’un forum qui peut être détourné pour la création d’une plateforme communautaire
  • WooCommerce : création d’un e-commerce
  • Paid Membership Pro : extension pour faire payer les membres, notamment pour des paiements récurrents
  • Easy Digital Downloads : faire payer des visiteurs afin d’accéder au téléchargement de fichiers
  • User Role Editor : édition des rôles utilisateurs de base et personnalisation de l’interface selon les rôles utilisateurs
  • Relevanssi : recherche plus poussées sur WordPress (recherche par taxonomie notamment)
  • Search WP : idem
  • WP Store Locator : système de localisation, utile pour afficher une carte de magasins ou entreprises partenaires
  • GeoIP Detection : estimation de la localisation des utilisateurs, basé sur leur adresse IP

Scalabilité ?

Qu’en est-il de la scalibilité d’un projet porté sur WordPress ? Peut-être cela fonctionnera-t-il pour 10, 100 ou 1.000 utilisateurs. Mais cela sera-t-il la même chose pour 10.000, 100.000 ou 1 million d’utilisateur ?

L’exemple le plus représentatif du succès de scalabilité avec WordPress est le site wordpress.com qui gère plusieurs millions de blogs, d’articles, de commentaires et de visiteurs, chaque mois, alors que ça tourne sur une utilisation WordPress. Dès lors, c’est sûr que d’énorme projets peuvent fonctionner sur cette plateforme. Toutefois, ils ont tout de même une équipe de développement qui ont fait des optimisations pour fonctionner correctement avec autant de données et d’utilisateurs.

Sans équipe de développement, il y a des petites astuces pour se débrouiller. Par exemple, créer des sous-domaines pour chaque grande ville ou grande région géographique et ainsi séparer la charge serveur le temps que le projet grandisse et puisse se payer les services d’un professionnel qui améliorera la scalabilité du projet.

Une chose est sûre, 9 startups sur 10 font faillites dans les 3 premières années d’existences. L’un des premiers enjeux de l’entrepreneur est donc de passer ce cap. La scalabilité ne viendra qu’après, il y a le temps de voir venir.

La scalabilité est un problème de riche !

Lorsque le projet aura atteint des milliers d’utilisateurs, cela signifie que la startup commencera à gagner de l’argent et donc qu’elle pourra engager une équipe de développement pour réfléchir à ces problèmes de montée en puissance.

Synthèse

Résumons ce que WordPress peut faire pour un projet de startup :

  • MVP très basique : c’est possible très facilement avec une installation de base de WordPress
  • Étendre un peu les fonctionnalités du MVP : avec 54.000 plugins il y a un large choix de fonctionnalités qui peuvent être ajoutées sans avoir besoin d’un·e développeur·développeuse
  • Étendre grandement les fonctionnalités du MVP : la documentation est très riche et le CMS peut se comporter comme un framework
  • Tester des idées ou réaliser un pivot : le développement étant tellement simple avec WordPress, il est possible d’ajouter certaines fonctionnalités rapidement sans consommer tout le budget du porteur de projet. Par exemple, l’ajout d’un forum de discussion s’ajoute en quelques heures via un plugin avec WordPress, tandis que cela pourrait nécessiter plusieurs milliers d’euros si une agence de développement spécialisée devait s’en charger en partant de zéro.

En conclusion, je recommande souvent les entrepreneurs d’utiliser ce CMS pour débuter leur projet à moindre coût et ainsi économiser une partie du budget pour le marketing ou pour d’autres usages.

2 réactions au sujet de « Construire le MVP d’une startup avec WordPress »

  1. Ping Les atouts d'un développement WordPress pour créer le MVP d'une startup

  2. Ping WordCamp Paris 2018 : Retour sur les 10 ans de cet événement ! - WP Stratégie - Articles, Astuces, Conseils et Plugins pour WordPress

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *